HomeVisiter BougivalMonumentsLes grandes Orgues de Notre-Dame de Bougival
Monuments

Les grandes Orgues de Notre-Dame de Bougival

Grandes Orgues Notre Dame de Bougival

L’histoire prestigieuse des grandes orgues de Bougival débute dès sa conception dans les ateliers de la célèbre maison Cavaillé-Coll qui est alors aux mains de son successeur, Charles Mutin. C’est là que furent également façonnées les magnifiques orgues de la Basilique Saint-Denis, de la cathédrale de Perpignan ou encore de Notre-Dame.
Les grandes orgues de Bougival, ce sont 1216 tuyaux recensés, une envergure de 5,50m, une profondeur de 1,84m, et une hauteur pouvant aller jusqu’à 6 mètres.
Cavaillé-Coll fut en effet le plus grand facteur d’orgues du XIXème siècle et sa réputation internationale rayonne aujourd’hui encore sur la profession.
Achevé en 1905, notre orgue est acheté par le Consistoire protestant de Paris et destiné à orner la salle de concert de l’Union Chrétienne des Jeunes Gens.
En 1945, il est revendu à la paroisse catholique de Bougival qui veut remplacer son ancien petit orgue victime d’une explosion. Le Curé de Bougival, le Chanoine Journet, fait appel à la générosité des habitants et les 400 000 francs collectés par cette souscription permettent cet achat prestigieux.
L’immense instrument est alors installé en mars 1946 par le facteur d’orgues Paul Marie Koenig. Il sera le dernier spécialiste à lui procurer des soins si poussés.
Depuis 1998 des paroissiens se sont mobilisés en vue de la restauration de cet instrument historique. Leur engagement et la richesse patrimoniale de l’instrument sont reconnus en 2008 lorsqu’intervient le classement aux monuments historiques des grandes orgues de Bougival .

Dans la même rubrique

Inscription à la newsletter

    Dernière Vidéo

    La météo à Bougival

    Aujourd'hui mercredi 21 août
  • Bougival
    24°
    ciel dégagé
    humidité: 43%
    MAX 22 • MIN 22
    26°
    Jeu
    27°
    Ven
    30°
    Sam
    33°
    Dim
    Weather from OpenWeatherMap
  • voir l'article en Anglaisvoir l'article en Russe
    voir l'article en Français